9   +   3   =  

Le culte du corps

Rien de plus normal, ni de suspect pour l’homme que  de  prendre soin de son image corporelle. Celle-ci  s’intensifie actuellement de plus en plus et  entre dans les mœurs. Surveillance oblige … un nouveau séducteur voit le jour en acceptant sa part de féminité. Les barrières tombent, laissant libre cours à une certaine forme d’impertinence et de narcissisme. Les tabous s’envolent. Séduire, c’est avant tout être en harmonie avec soi-même !

0b571738      1 a

Les artistes de l’Antiquité voyaient le corps humain nu comme le parfait reflet de l’ordre divin. L’érotisme, au Moyen-âge, émanant d’une nudité quelconque était bannie. De nos jours le rapport du corps a évolué et est mieux assumé par les nouvelles générations.

Je lui frotterai bien le dos ... Pas vous ?

Je lui frotterai bien le dos … Pas vous ?

Le repos du guerrier

Le repos du guerrier

 

Le Musée d’Orsay organise de très belles expositions. Ce fût le cas avec « l’homme nu ».  Voici cette très belle vidéo de Lorenzo Papace. Masculin/Masculin – L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours.

Ames  insensibles à la beauté s’abstenir !

Le corps nu, garde son lustre et sa beauté

Contrairement au nu féminin, le nu masculin est rarement représenté et exposé. Le corps de l’homme serait-il laid ? Sa nudité choquante ?  Pourtant,  le corps masculin ne se résume pas qu’à son sexe !

Quelque soit  « l’enveloppe », un corps nu captive le regard, obsède, c’est magnifique. Il nous communique  sensualité, désir, beauté du corps … Justement, on en à tous un, mais on ne peut détourner son regard de celui de l’autre. Depuis que l’on sait dessiner, peindre, sculpter ou photographier, on n’arrête pas de le représenter aux autres.  Justement cette beauté objective ou subjective, doit être reproduite et capturée avec magnificence.

 1 d  1 f

 

Bientôt c’est le printemps qui arrive, avec lui la nature et les corps s’éveillent! Il nous rappelle qu’il est temps pour les hormones de se réchauffer et de sortir doucement de l’hibernation. En été, il suggère de les faire bouillir… Caliente !!

Le mâle nu, lui, resterait-il  imperturbable , devant l’agitation printanière des femelles ? Sa passivité admirable ne le rend que plus attractif. Elles imaginent le volcan caché sous cette rivière de muscles.  Vive l’homme nu !

Le nu, c’est tout simplement la vérité, la vérité toute nue !